Couteaux vikings vs couteaux japonais : Quel est le meilleur couteau ?

Pour y répondre, nous verrons tout d’abord ce qu’est un couteau viking. Puis nous commencerons à faire la comparaison entre les couteaux japonais et vikings, en citant leurs similitudes, leurs différences et leurs inconvénients et avantages.

Qu’est-ce qu’un couteau viking ?

Premièrement avant de commencer, nous devons vous préciser que les couteaux vikings sont très peu nombreux, parce qu’ils fabriquaient majoritairement des épées et des haches pour combattre sur des champs de batailles. Mais il existait bel et bien des couteaux de cuisine vikings. Ils étaient principalement pensés pour le désossage de carcasses et n’avaient pas d’autres utilisations.

Ce qui fait la particularité des couteaux de cuisine vikings, est leur côté rustique et ancien, nous faisant penser aux célèbres séries, comme Vikings. En notant que ces lames gagnent en popularité et de plus en plus de personnes les achètent pour leurs styles atypiques, ou par nécessité. C’est aussi pourquoi nous avons décidé d’écrire un article dessus, afin de comprendre cette nouvelle tendance et si elle est réellement justifiée.

Mais pour ce faire, nous allons nous concentrer uniquement sur les couteaux Vikings qui sont déjà très vastes. En effet, une autre particularité de ces produits, est le fait que leurs tailles, leurs largeurs de lame varient énormément, influençant aussi le poids des couteaux pour diverses utilisations. Cependant, un couteau en particulier a retenu notre attention, le Huusk.

Couteau Huusk

Nous voyons le couteau Huusk à côté d'un plat de viandes.

Mais avant de parler de lui plus en détail, nous devons régler un quiproquo sur ses origines. En effet, de ce que nous avons entendu dire, deux groupes se sont formés. L’un affirme que ce couteau est japonais et l’autre affirme qu’il est viking. Et pour arranger les choses, plusieurs sites se contredisent aussi sur ses origines. C’est pourquoi, nous avons décidé de mener notre recherche. Cependant, notre équipe n’a pu trouver quoi que ce soit de recevable, sans preuves.

Ainsi, dans notre article, nous allons le considérer comme un couteau de style viking, à cause de sa forme atypique et le mettre dans cette famille pour le moment. Ses principales caractéristiques sont les suivantes :

  • Il est de petite taille.
  • Il a généralement un manche en bois pour avoir une meilleure prise.
  • Il a la même utilité qu’un Gyuto ou Santoku, soit de couper légumes, viandes et autres.
  • Il est en général fait en acier inoxydable.
  • Les fabricants ajoutent toujours un trou dans la lame pour y mettre un doigt et avoir bien plus de contrôle.

Cependant, nous vous conseillons de ne pas forcément vous jeter dessus et de l’acheter immédiatement, parce que ce produit est souvent de mauvaise qualité de ce que nous avons compris.

Similitudes

Que nous allions du côté des couteaux vikings ou bien de couteaux japonais, il n’y pas forcément beaucoup de similitudes entre nos deux concurrents. A noter que les couteaux de cuisine vikings ne sont pas réellement fait par des vikings, mais ont simplement le style de l’époque. Nous devrions plutôt dire que les fabricants les imitent dans une certaine mesure.

Mais il ne faut pas se méprendre, il existe bel et bien des similitudes entre nos deux produits. Premièrement, au niveau du matériau de la lame qui est utilisé dans les deux camps. Nous voulons parler de l’acier inoxydable. Cela s’explique par sa grande longévité dans le temps et son aisance d’entretien, qui font de lui un acier parfait pour gagner le cœur des consommateurs. Nous pouvons même prendre l’exemple du Huusk. Qu’il soit créé par des artisans japonais ou indépendants américains, il est confectionné avec cet acier. De plus, les deux parties aiment particulièrement mettre du bois pour créer des manches !

Différences

Passons désormais aux différences qui existent entre les deux parties ! Dans cette partie nous verrons les différentes fonctions de ses couteaux et leurs métaux. Sans oublier, leur dureté rockwell, leurs angles de lame et finalement leurs manches. En sachant qu’ils sont particulièrement opposés dans certains domaines et aspects.

Fonctions & Métaux

Comme nous l’avons dit bien avant, les fonctions des couteaux de cuisine de style viking, sont en général orientés vers le désossage ou dans la coupe de viandes. Pour ce faire, ils ont sorti toute une gamme de lames, de différentes tailles et de largeur, avec de l’acier inoxydable. Ce qui est bien différent des couteaux japonais et de ce qu’ils peuvent faire.

La première chose qui change, sont leurs fonctions, soient leurs utilités. Comparés aux couteaux vikings, les couteaux japonais permettent bien plus. Nous pouvons déjà citer le Gyuto, le Santoku ou encore le Kiritsuke qui sont capables d’être utilisés pour de la coupe de légumes, de viandes et de poissons. De plus, certains couteaux se sont spécialisés comme le Nakiri, étant principalement fait afin de découper toutes sortes de légumes.

La deuxième aspect qui change, est l’acier. Certes, les artisans japonais utilisent aussi de l’acier inoxydable, comme les lames de style viking. Mais cela ne s’arrête pas là. Les japonais adorent créer et avoir des couteaux à haute teneur en carbone, contrairement à leur homologue. Cela permet d’avoir des lames bien plus fines qui couperont plus efficacement les aliments, sans les abîmer, malgré le fait qu’elles soient plus cassantes et fragiles.

Dureté Rockwell

Maintenant que vous vous êtes mis au jus par rapport aux métaux qu’utilisent les couteaux japonais et couteaux vikings, il serait temps d’entrer dans leurs caractéristiques. En effet, le type d’acier peut grandement changer la manière dont on doit s’y prendre pour couper un aliment et comment entretenir la lame !

Du côté des couteaux japonais, ils sont généralement fabriqués avec un acier bien plus dur en mettant une plus grande quantité de carbone dans la lame (soit un acier à haute teneur en carbone), permettant d’atteindre 60 à 63 sur l’échelle de Rockwell, qui mesure la dureté de l’acier (plus le nombre y est élevé, plus l’acier en question est dur). C’est pourquoi le bord des lames japonaises tiendront bien mieux, avec une coupe plus nette et précise. Cependant, l’acier devient plus cassant, ce qui nécessite davantage d’entretien.

Cependant, comme nous l’avions aussi dit, les couteaux de style vikings, sont faits à partir d’aciers plus doux, soit en acier inoxydable, qui sont entre 56 à 58 sur l’échelle de Rockwell. Les fabricants de ses couteaux vikings, ont décidé de choisir cet acier pour sa longévité, comparé à l’acier à haute teneur en carbone. De plus, les lames qui sont faites dans ce matériau, sont aussi plus facile à entretenir, gagnant bien plus facilement le cœur des amateurs !

Angle de la lame

Avant que nous avancions davantage. Nous voulons tout d’abord, vous expliquer ce qu’est un angle de couteau, également appelé « biseau ». Pour qu’ensuite, nous puissions nous concentrer sur leurs tranchants.

Mais vous n’avez pas à vous inquiéter, les couteaux ont en général deux biseaux, même si certains couteaux de cuisine japonais ont un seul biseau, avec des tailles d’angles différentes. C’est pourquoi il faudra faire attention lors de votre achat, à bien vérifier ce petit détail !

Quant à l’angle, en règle générale, les couteaux de cuisine viking sont dans les normes mondiales. Soit avec un angle de 10 degrés par biseau, ce qui signifie qu’il fait un angle total de 20 degrés, avec son autre côté.

Cependant, le biseau d’un couteau de cuisine japonais est bien plus petit qu’un simple couteau allemand ou viking, ce qui le rend beaucoup plus tranchant et efficace. En sachant, qu’ils fabriquent à la fois des couteaux à double biseau et à biseau unique. Mais dans les deux cas, l’angle reste plus petit que pour celui des couteaux occidentaux. Pour vous faire un ordre d’idée, les couteaux de cuisine japonais, les biseaux se situent en général entre 7 à 8 degrés.

La poignée

L’autre particularité des couteaux japonais, est qu’ils ont un bout de leur lame enchevêtré dans leur manche. Cela permet une perte de poids notable pour le couteau, et en particulier pour le manche. Ce qui signifie que la majorité de leur poids se trouve sur la lame, et permet de faire des mouvements plus légers vers l’avant et plus de contrôle par le cuisinier ou le particulier. De plus, leur forme traditionnelle en cylindre permet d’avoir une prise confortable avec tous les types de main !

Contrairement aux manches des couteaux vikings. Ceux-là sont en partie créés en forme de D, comme les poignées européennes. Mais les fabricants aiment aussi faire des manches atypiques. Ils font en sorte qu’ils soient quelque peu arrondis pour avoir une meilleure prise en main. Cependant, comme les manches en forme de D, ce type de poignée ne convient pas pour toutes les mains et peut rapidement être désagréable durant l’utilisation.

Quels sont les avantages et les inconvénients ?

Maintenant que nous connaissons les principales caractéristiques des couteaux japonais et vikings. Nous vous proposons de nous concentrer sur les avantages et les inconvénients des deux lames et ce qui en découle !

Avantages

Du côté des couteaux japonais, le principal avantage vient de sa performance et de son efficacité. Ils ont été pensés pour être les lames les plus tranchantes sur le marché, de nos jours. Cela vous permettra de couper avec précision et facilité des légumes, de la viande, du poisson et d’autres fruits de mer !

Alors que pour les couteaux vikings, cela est quelque peu différent. L’avantage de leurs produits vient de leur durabilité et non de leur efficacité. Et s’ils sont correctement entretenus, ils peuvent être utilisables après des décennies. En notant, qu’ils n’ont pas forcément besoin de beaucoup d’entretien. De plus, la lame résiste plutôt bien à la corrosion.

A ceci s’ajoute le fait que les couteaux de cuisine vikings sont bien moins chers et accessibles au grand public. C’est pourquoi ce produit séduit beaucoup de gens en recherche de bons plans.

Inconvénients

Malheureusement, l’acier à haute teneur en carbone, qui compose les lames japonaises, comporte aussi des inconvénients. Il rend les couteaux japonais bien plus cassants et fragiles. Que cela soit de plier ou casser le dessus, c’est assez simple si vous ne faites pas attention quand vous maniez un couteau de cuisine japonais.

C’est pourquoi prendre soin de votre couteau japonais vous assurera qu’il ait une longue vie. De ce fait, une lame japonaise vous oblige à avoir un certain temps pour vous concentrer sur l’entretien dont il a besoin, tel qu’un nettoyage approprié et un affûtage efficace.

Quant aux couteaux vikings, l’acier inoxydable dont ils sont faits, n’ont pas une grande rétention des bords, ce qui signifie que leurs tranchants ne durent souvent pas très longtemps. De ce fait, une lame viking nécessite un affûtage régulier parce qu’elle peut facilement perdre son tranchant. En conséquence, les débutants et les professionnels devront faire plus d’efforts afin que leurs couteaux soient en état. Cela peut déranger en particulier les débutants qui n’ont pas forcément le temps d’affûter leurs lames et qui souhaitent seulement préparer leurs repas sans se soucier de quoi que ce soit.

De plus, comme nous l’avons dit précédemment, les produits dans le style viking n’ont pas forcément beaucoup de variétés, ce qui vous limitera pour vos créations et idées dans votre cuisine !

Conclusion

Nous espérons que notre réponse vous aura permis d’avoir une idée sur ce que vous désirez et nous vous souhaitons une excellente navigation !

Mes couteaux japonais
Logo