Couteaux japonais vs couteaux allemands : Quel est le meilleur couteau ?

Bien évidemment, choisir n’est pas toujours un choix facile et encore moins entre les couteaux japonais vs couteaux allemands. C’est pourquoi nous allons vous accompagner dans votre choix, en vous citant leurs similitudes, leurs différences et en conclusion, nous vous dirons notre point de vue sur lequel est le mieux.

Similitudes

Que cela soit pour les couteaux japonais ou bien allemands qui sont en général de couteaux occidentaux, avec un style allemand, soit de style japonais. Il faut noter qu’ils ne respectent pas forcément les codes d’un véritable couteau venant de l’un de ces pays. Nous devrions plutôt dire qu’ils les imitent.

Contrairement aux marques les plus célèbres qui prennent à cœur de garder leurs industries dans leurs pays respectifs, pour garder l’une des meilleures qualités possibles au niveau international (Ce qui veut aussi dire qu’il ne faut pas croire qu’ils se concentrent uniquement sur les besoins de la région et que leurs couteaux peuvent être utilisés par tous).

Aujourd’hui, un certain nombre de marques de coutellerie aiment créer un large panel de types de couteaux qui mélangent différentes techniques de fabrication, afin que tout le monde puisse trouver le bonheur. Donc, cela sera très rare que vous trouviez un couteau n’ayant aucune utilité ! En notant, que de nombreuses marques, des deux camps, font des couteaux des styles allemands ou japonais.

Mais du fait que la demande mondiale ne cesse de croître, les marques ont fait des types de couteaux ayant souvent plus de similitudes que de différences. Par exemple, un Gyuto ressemble étrangement à un couteau de chef ordinaire occidental, même si nous pouvons noter quelques différences.

Différences

Mais bien qu’ils ont quelques similitudes, ils gardent malgré tout un grand nombre de différences, que cela soit dans les matériaux qu’ils utilisent, la longévité du couteau et leur utilité dans une cuisine.

Fonctions & Métaux

Pour faire dans les grandes lignes, les couteaux de cuisine japonais sont généralement plus tranchants que la moyenne. Et avec leur large panel de types de couteaux, ils peuvent couper légumes, viandes, tout en étant capable de couper avec précision plusieurs types d’aliments différents !

De plus, ils sont en général créés avec de l’acier à haute teneur en carbone, ce qui les rend bien plus durs. Cependant, plus une lame est solide, plus elle risque à s’écailler ou céder à la flexion. Mais, cela permet d’améliorer distinctement leur netteté avec ce procédé et au fait qu’ils sont souvent affinés à la main d’artisans professionnels. Sans oublier, de noter que leurs lames sont aussi plus fines et droites, pour plus de précision.

Contrairement à un couteau de cuisine allemand, où son principal avantage est qu’il a tendance à être plus durable et à durer longtemps. Cela est due au type de matériau que les couteaux européens et occidentaux en général, utilisent. C’est l’acier inoxydable. A ceci, se rajoute que son utilité n’en baisse pas et peut être capable de trancher, hacher, couper, etc. Et cela, grâce à sa grande durabilité. De plus, comparé au couteau japonais traditionnel, celui-ci peut aisément couper des d’aliments plus denses comme de la viande.

De plus, comme il est en majorité fait avec de l’acier inoxydable. Il est bien plus résistant à la corrosion, parce que la rouille est l’un des plus grands défis et le plus important à résoudre pour les fabricants. Mais, comparé aux couteaux japonais traditionnels, leurs lames sont principalement affinées à la machine. Et du fait que les lames allemandes sont également incurvées, cela explique pourquoi ils peuvent couper de plus gros morceaux d’aliments denses.

Dureté Rockwell

Bien que nous ayons cité que les couteaux de cuisine japonais et celui allemand utilisent deux types d’aciers différents, il faut entrer plus en détails sur la dureté de ceux-là.

Les couteaux japonais sont fabriqués avec un acier plus dur en mettant une plus grande quantité de carbone dans la lame, permettant généralement d’atteindre 60 à 63 sur l’échelle de Rockwell, qui mesure la dureté de l’acier (plus le nombre y est élevé, plus l’acier en question est dur). C’est pourquoi les lames japonaises tiendront bien mieux un bord, mais également qu’ils risquent de plus facilement casser et être sujets à l’écaillage ou à la fissuration.

En revanche, comme nous l’avions aussi dit, les couteaux de fabrication allemande, sont faits à partir d’acier plus doux, soit en acier inoxydable, généralement entre 56 à 58 sur l’échelle de Rockwell. En ce qui concerne les couteaux de cuisine japonais comparé aux couteaux européens, le type d’acier fait un certain effet, en particulier sur la durabilité. Même si on doit prendre en compte qu’il faudra les aiguiser bien plus régulièrement.

Angle de la lame

Avant que nous expliquons ce que nous voulons dire lorsque nous parlons de couteaux et de leur tranchant. Précisons, ce qu’est un angle de couteau, également appelé « biseau ».

Mais il n’y a pas à s’en faire, parce que généralement les couteaux ont deux biseaux, même si certains couteaux de cuisine japonais ont un seul biseau, avec des tailles d’angles différentes. Cependant, si vous êtes tombé amoureux d’un couteau avec un unique biseau, il faut se dire qu’il ne peut convenir qu’à un droitier ou à un gaucher, d’après le côté biseauté.

Quant à l’angle, en règle générale, lorsque l’on s’y penche, on arrive facilement à 10 degrés, ce qui signifie qu’il fait un angle total de 20 degrés, avec son autre côté.

Cependant, le biseau d’un couteau de cuisine japonais est bien plus petit qu’un simple couteau allemand ou occidental, ce qui le rend beaucoup plus tranchant. En sachant, qu’ils fabriquent à la fois des couteaux à double biseau et à biseau unique. Mais dans les deux cas, l’angle reste plus petit que pour celui des couteaux occidentaux. Pour vous faire un ordre d’idée, les couteaux de cuisine japonais, les biseaux se situent en générale entre 7 à 8 degrés.

Lames japonaises

Un schéma présentant les possibles lames d'un couteau japonais

Biseau unique

Double biseau

Lames allemandes

Un schéma présentant une lame d'un couteau allemand

Double biseau

Alors que les lames allemandes sont souvent affûtées à environ 10 degrés, ce qui les rend beaucoup moins tranchantes et performantes, comparé à un couteau de cuisine japonais. Néanmoins, avec leur biseau, ils peuvent compenser la netteté manquante avec plus de polyvalences et de longévité. Ce qui explique aussi que les couteaux allemands peuvent couper des aliments plus denses.

La poignée

L’autre particularité des couteaux japonais, est qu’ils ont un bout de leur lame enchevêtré au manche. Cela permet une perte de poids notable pour le couteau, et en particulier pour le manche. Ce qui signifie que la majorité de leur poids se trouve sur la lame, et permet de faire des mouvement plus légers vers l’avant et plus de contrôle par le cuisinier ou le particulier.

Nous pouvons voir plusieurs manches de couteaux japonais

De plus, contrairement aux couteaux allemands, ils ont généralement tendance à ne pas avoir de jonction épaisse entre le manche et la lame. En oubliant le type d’acier utilisé, cela tient aussi compte de sa légèreté au niveau de son poids total.

Tandis que les couteaux européens cèdent plutôt pour des conceptions en soie pleine, ce qui veut dire que leur lame continue à travers le manche. De ce fait, cela explique que le couteau ait plus de poids et est plus robuste.

Quels sont les avantages et les inconvénients ?

Maintenant que nous connaissons les principales caractéristiques de chacun des couteaux japonais vs couteaux allemands. Penchons nous donc sur les avantages et les inconvénients qu’ils apportent, comparé à l’autre.

Avantages

Si vous recherchez la performance et le tranchant de la lame, les couteau de cuisine japonais sont fait pour vous ! Ils ont été spécialement conçus pour être les lames les plus efficaces qui soit dans une cuisine. Pour être plus précis, ils sont faits pour couper avec précision vos aliments, tels que des légumes, du poisson et d’autres fruits de mer. De plus, même si leurs tranchants sont plus fragiles, il suffit seulement de correctement les affûter pour qu’ils puissent durer tout aussi longtemps.

Mais cela n’équivaut toujours pas à la réputation des couteaux allemands avec leurs durabilités. Et s’ils sont pris en charge, ils peuvent même être opérationnels après des décennies. En sachant qu’ils ne nécessitent pas beaucoup d’efforts pour la maintenance. En notant par ailleurs qu’ils sont aussi résistants à la rouille.

A cela s’ajoute le fait qu’un couteau allemand ne coûte pas tellement cher. Et que les couteaux européens puissent être utilisés de plusieurs façons en fait un excellent investissement pour un ménage ou un professionnel.

Inconvénients

Malheureusement, l’acier à haute teneur en carbone comporte aussi des inconvénients. Il rend les couteaux japonais bien plus cassants. Que cela soit de plier ou casser le dessus, c’est assez simple si vous ne faites pas attention quand vous maniez un couteau de cuisine japonais.

C’est pourquoi prendre soin de votre couteau japonais vous assurera qu’il durera longtemps. De ce fait, une lame japonaise vous oblige d’avoir un certain temps pour vous concentrer sur l’entretien dont il a besoin, tel qu’un nettoyage approprié et un affûtage.

De plus, vous ne pouvez pas l’utiliser pour découper quoi que ce soit. Pour vous donner un exemple, il serait assez difficile de couper de la viande crue, du fait de sa densité. Donc, avoir un couteau de cuisine japonais vous pousse à prendre d’autres types de couteaux.

Le prix des couteaux de cuisine japonais peuvent être aussi assez variés selon la marque, et plus chers que les couteaux européens, ce qui est souvent un facteur important pour ceux ayant un petit budget.

Quant aux couteaux allemands, ils n’ont pas une grande rétention des bords, ce qui signifie que leurs tranchants ne durent souvent pas très longtemps. De ce fait, une lame allemande nécessite un affûtage régulier parce qu’elle peut facilement perdre son tranchant. En conséquence, les débutants et les professionnels devront faire plus d’efforts afin que leurs couteaux soient en état. Cela peut déranger en particulier les débutants qui n’ont pas forcément le temps d’affûter leurs lames et qui souhaitent seulement préparer leurs repas s’en se soucier de quoi que ce soit.

Conclusion

Nous espérons que notre réponse vous aura permis d’avoir une idée sur ce que vous désirez et nous vous souhaitons une excellente navigation !

Mes couteaux japonais
Logo