COUTEAU KIRITSUKE : COMPARATIF 2024, AVIS SUR LES MEILLEURS COUTEAUX KIRITSUKE

Qu’est ce qu’un couteau Kiritsuke ? C’est ce qu’on se pose souvent comme question, quand nous entendons parler de celui-ci. La plupart des amateurs en cuisine ne connaissent pas, voire que de nom, ce merveilleux couteau japonais. Et c’est sans doute pour cette raison que vous êtes là, afin d’en connaître davantage sur lui et même de possiblement en acheter un.

C’est pourquoi, nous avons décidé de faire un guide complet, accompagnée d’un TOP 5 des meilleurs couteaux Kiritsuke, pour vous aider à faire le meilleur choix. Pour ce faire, ce que nous aborderons tout d’abord est l’histoire du couteau japonais Kiritsuke, avant de voir sa confection et ses caractéristiques. Et finalement, nous aborderons le sujet de savoir pourquoi on devrait le choisir et comment, pour terminer sur notre avis final.

Comparateur des 5 meilleurs couteaux Kiritsuke

Guide d’achat pour choisir le meilleur couteau Kiritsuke

Sur ce guide, nous vous raconterons l’histoire du couteau Kiritsuke, ses différents types et ses caractéristiques, et pour terminer, nous citerons ses avantages et ses inconvénients avant de passer sur notre avis final !

Quelle est l’histoire du couteau Kiritsuke ?

Nous voyons le couteau Kiritsuke reposer sur du cuir.

Traduit littéralement, « Kiritsuke » en japonais signifie « ouvrir« . Fidèle à son nom, la lame longue et haute combinée à son bord droit et tranchant et sa pointe « tanto inversée » inclinée font du Kiritsuke un appareil polyvalent pour la préparation de la cuisine japonaise, comme pour fendre et trancher finement les légumes et poissons, ou préparer des plats brillants et lisses.

Confection

Avant même de parler de la confection des couteaux Kiritsuke, il faut faire un petit détour et parler des différentes méthodes de forgeage japonais, afin de pouvoir correctement vous illustrer comment il est fait. Par ailleurs, on prendra le temps de citer brièvement les différents matériaux utilisés pour réaliser leurs lames.

Pour aller au plus simple et au plus rapide, il existe deux types de forgeage ancestral, venant du Japon, soit l’honyaki et le kasumi qui définiront aussi les matériaux qu’ils utiliseront. Procédons par étape et commençons à parler des couteaux honyaki (soit en français « vrai forgé ») sont globalement forgés à la main et d’après des techniques de forge japonaises très anciennes. Ils sont entièrement confectionnés à partir d’un seul matériau : l’acier à haute teneur en carbone (aussi nommé hagane). Cette méthode de création est principalement inspirée de ceux des katanas, dans le passé.

Et d’un autre côté, nous avons les couteaux kasumi (traduit par « brouillard ») étant créés en liant un morceau d’acier doux (soit jigane) à un autre morceau d’acier carboné (hagane) afin de fabriquer une lame laminée. Après le façonnage et la fin du forgeage, l’acier à haute teneur en carbone devient le tranchant, alors que le dos de la lame sera l’acier doux. Il formera la colonne vertébrale de la lame, la rendant plus robuste. Une fois que les finitions sont faites, vous aurez la possibilité de voir un aspect brumeux à l’endroit où est situé l’acier doux de la lame, comparé à l’ acier carboné étant brillant et donnant ainsi au kasumi son apparence de « brouillard » typique, comme nous le dit son nom.

Et pour en revenir à nos couteaux Kiritsuke, nous imaginons que vous avez compris qu’il est généralement fait à partir de ses deux méthodes de forgeage. Les prix peuvent grandement variés d’après les matériaux utilisés, c’est pourquoi, nous vous conseillons de bien vérifier cela. Même s’il existe de rares cas, n’utilisant pas ses processus de confection.

Quelles sont les différentes caractéristiques du Kiritsuke ?

Nous avons pu développer comment est confectionné le couteau Kiritsuke, mais vous ne savez toujours pas quelles sont les différentes tailles que les marques japonaises proposent. Sans oublier, les différentes formes et tranchants. C’est pourquoi, nous avons pris la décision d’ajouter cette partie.

Taille

Nous commençons premièrement avec les différentes tailles qu’on peut trouver, parce que c’est l’un des points les plus importants. Le couteau japonais Kiritsuke peut être trouvé dans des gammes, allant de 240 mm à 330 mm. Mais ce que nous recommandons fortement est de prendre un ustensile de 270 mm, parce qu’elle est largement assez longue pour réaliser les coupes pendant du découpage de poisson, comme nous le voyons régulièrement avec le Yanagiba.

Le Kiritsuke est globalement bien plus grand qu’un simple Yanagiba. C’est pourquoi si vous voyez un couteau japonais avec une longue lame fine, accompagnée d’une pointe inclinée, ce n’est probablement pas un simple Kiritsuke mais le Kensaki Yanagiba, qu’on peut aussi appelé le Kiritsuke Yanagiba. Sa principale caractéristique se trouve dans sa pointe distincte « tanto inversé » étant aussi sur les lames Yanagiba.

Forme

Du fait que sa lame est longue et plate, sans oublier que son bord est droit et qu’il a une pointe inclinée « tanto inversé », on peut penser que le Kiritsuke ressemble quelque peu à un sabre. A noter que le bord de la lame est bien plus droit qu’un Yanagiba standard et que la longueur de la lame en elle-même est plus longue qu’un Usuba. Pour revenir sur le Kiritsuke Yanagiba (aussi nommé Kensaki Yanagiba), la différence avec la version traditionnelle et le Kensaki est que le Kiritsuke normal est une version plus large avec plus de hauteur et un bord plus plat.

Quant au talon du Kiritsuke, elle est presque aussi plate et peut facilement avoir la même utilité qu’un Usuba. Cependant, le tranchant plat du couteau Kiritsuke marche mieux avec la technique de coupe poussée. Cela explique le fait qu’il soit idéal pour hacher de fines tranches de légumes. Et la pointe inclinée ajoute aussi bien plus de précision, accompagnée de la grande longueur de la lame qui vous permettra de découper aisément le poisson cru et les viandes en une seule coupe sans efforts. Une fois tout cela réuni en une seule lame, ceci réduira les dégâts sur les aliments et bien plus encore !

Tranchant

Au lieu de faire tout une tirade sur quelle est le genre de tranchant pour le Kiritsuke, nous proposons d’aller droit au but. Vous ne trouverez jamais de couteau japonais de ce type à double biseau, mais uniquement à biseau unique. Ils n’ont donc qu’un tranchant extrêmement aiguisé. L’autre côté de la lame est finement concave, conférant au Kiritsuke un aspect antiadhésif hors norme. Cela a été pensé pour retirer aisément les tranches fines sans qu’elles ne collent à la lame.

Néanmoins, les couteaux de cuisine japonais à biseau unique ont besoin d’un processus d’apprentissage complet afin de le maîtriser correctement. Il est aussi à savoir que les couteaux japonais à simple biseau, sont généralement droitiers et très rarement gauchers. C’est pourquoi, avant l’achat de votre produit, veuillez vérifier de quel sens il est.

Quels sont les différents types de couteaux Kiritsuke ?

Le principal problème du couteau Kiritsuke est que les particuliers étiquettent les différentes versions de celui-ci de manière floue, ou même ambiguë, alors que les différents types de cet ustensile se limitent à deux. Ce sont pour ainsi dire les types les plus prisés de variantes de couteaux Kiritsuke.

Kensaki Yanagiba

Commençons tout d’abord, par ce que nous avons déjà parlé, soit le Kiritsuke Yanagiba. Comme son nom l’indique, c’est une variante du couteau Yanagiba, aussi nommée Kensaki Yanagiba. Le Kensaki Yanagiba a aussi dans son arsenal deux aspects assez importants, qui le rendent parfait pour couper tout genre de poisson. Il a également un bord de lame à biseau unique, accompagné d’une pointe « tanto inversé ». Quant à la longueur de la lame, celle-ci est comprise entre 240 mm à 330 mm.

Kiritsuke Gyuto ou encore K-tip Gyuto

Le Kiritsuke Gyuto est la seule variante que vous trouverez avec une lame à double biseau, dans le style d’un couteau occidental. Cela a pour but de rendre le couteau de cuisine japonais bien plus polyvalent, pour convenir au maximum de clients, souhaitant aussi ce genre de produit. De plus, la mouture à biseau double sert également à éviter aux amateurs de subir un apprentissage poussé pour réussir à l’utiliser.

A noter que les Kiritsuke Gyuto auront tendance à avoir un peu moins de courbure sur la lame qu’un simple Gyuto, ce qui les rendra moins aptes pour certains types de coupes, c’est pourquoi nous vous avons mis une vidéo montrant leurs différences, ci-dessous. Autrement, les couteaux japonais Kiritsuke Gyuto sont en général sur le marché dans des longueurs de lame comprises de 240 mm à 330 mm, même si la taille de 270 mm est une parfaite et populaire alternative au Gyuto.

Voici une petite vidéo mise à votre disposition, pour voir les différences qui existent entre les couteaux Gyuto et Kiritsuke :

Pourquoi choisir le couteau Kiritsuke ?

Et la réponse au fait que notre expérience n’est pas dénaturée, est que c’est un couteau polyvalent, contre toutes les apparences. Même s’il ne peut pas faire autant de choses qu’un Gyuto, Il a quand bien même plusieurs tours dans son sac ! En effet, il est capable d’être utilisé pour couper tous les genres de poissons, mais aussi de légumes. Et si le biseau unique vous semble trop dur à maîtriser, vous pouvez vous tourner sur sa variante, le Gyuto Kiritsuke ayant un double.

Le dernier point que nous pouvons vous citer, est sa précision. A ce moment, vous pourriez vous poser la question : pourquoi nous parlons de ceci, alors que tous les couteaux japonais sont extrêmement précis. C’est assez simple à expliquer, le couteau Kiritsuke est à un tout autre niveau de précision, du fait qu’il a un biseau unique, comme le Usuba. Le seul bémol est que c’est assez dur à prendre en main.

Comment choisir le couteau Kiritsuke ?

Si ce que nous avons développé vous à aider à prendre la décision de prendre un couteau Kiritsuke. Vous remarquerez très rapidement qu’il est difficile de savoir quel Kiritsuke en particulier sera idéal pour vous. De plus, ses deux autres variantes n’arrangent pas la situation et peuvent semer encore davantage de désordre et bien d’autres.

C’est pourquoi, nous vous conseillons de suivre nos recommandations pour choisir le couteau japonais qu’il vous faut. Et pour ce faire, voici une petite liste que vous devrez à chaque fois vérifier :

  • Prenez le temps de jeter un coup d’œil aux types d’acier.
  • Vérifier le type de poignées.
  • Regarder la taille de la lame.
  • N’oubliez de prévoir un budget.

Avantages et inconvénients

Nous allons désormais résumer les avantages et les inconvénients du couteau de cuisine japonais Kiritsuke, avant de vous dire notre point de vue final sur l’ustensile. Pour y arriver, nous répéterons ce que nous avons précédemment développé, tout en ajoutant quelques nouveaux points.

Avantages

La première chose que nous allons voir, est en ce qui concerne ses avantages, avant de passer sur ses inconvénients. C’est pourquoi, nous parlerons des différents différents aspects qui peuvent mettre en valeur notre produit. Les avantages sont :

  • Un couteau polyvalent.
  • Une grande précision.
  • Une grande gamme de produits.
  • Un design unique.

C’est grâce à tous ses aspects qu’un grand nombre de personnes dans le monde, l’achètent. Globalement, toutes les marques le font, ce qui ne devrait pas vous demander trop de recherches. Mais il ne faut pas oublier qu’il y a aussi quelques inconvénients.

Inconvénients

Nous imaginons que vous avez déjà une petite idée des différents inconvénients d’un Kiritsuke, même s’il y a une partie qui n’influence pas vraiment notre expérience. Dans les faits, cela concerne les différents matériaux qu’utilisent les marques et la forme spéciale de la lame. Pour vous donner un aperçu, voici une courte liste de ses inconvénients :

  • Acier inoxydable : Mauvaise rétention des bords
  • Maniabilité : Très difficile à prendre en main
  • Acier carboné : Assez fragile et risque de fissures
  • Prix : Pas une grande gamme de prix

A noter que les inconvénients venant des matériaux sont inévitables et vous serez obligés de choisir celui qui ira le mieux avec vos besoins et envies. De plus, si vous souhaitez quand même l’acquérir, malgré le fait qu’il soit difficile à manier, vous pouvez toujours prendre la variante Kiritsuke Gyuto bien plus facile à prendre en main !

Conclusion

Notre avis global sur le couteau Kiritsuke est assez positif. Nous pensons ainsi parce qu’il reste un couteau polyvalent correct, même s’il n’est pas fait pour trancher de la viande. De plus, la forme donne une beauté naturelle au produit, sans qu’il y ait forcément des motifs damassés, parce qu’il ressemble à un sabre. Le seul point négatif est que la gamme de prix n’est pas grande et qu’il y a très peu de ses couteaux japonais qui sont à des prix abordables.

Nous espérons réellement que nous avons été d’une assez grande aide pour votre choix final et nous vous souhaitons une bonne navigation !

Mes couteaux japonais
Logo